Comment bien entretenir ses vêtements en coton bio ? 16 conseils

Ce serait tout de même bien dommage d’opter pour des vêtements de qualité ou en tissus durables pour ne pas en prendre soin, non ? D’autant que l’entretien des vêtements permet de les garder plus longtemps. Alors voici différents conseils pour prendre soin de ses vêtements en coton, des conseils qui peuvent également s’appliquer à la plupart des pièces de votre dressing.

Comment laver son vêtement en coton bio ?

Le coton bio est aussi doux qu'il est résistant | Photo de Mia Moessinger sur Unsplash

Que ce soit un pull, un sweat ou encore un t-shirt, sachez que les vêtements en fibres naturelles ont besoin d’être lavés avec plus de délicatesse, coton compris. Toutefois, il est vrai que le coton bio supporte mieux les températures élevées que celui conventionnel. Les fibres synthétiques elles (polyester, nylon) sont plus résistantes, mais on le rappelle, en termes d’écologie c’est pas franchement la panacée…
Le mieux reste tout de même de se référer aux logos indiqués sur les étiquettes. No panic, on voit ça un peu plus tard !
De manière générale, il est préférable de les laver avec un programme lavage « délicat » (30°) et à faible essorage. Et ce n’est que du bonus : vous faites des économies d’énergie et limitez le risque de rétrécir ou déformer vos vêtements. On fait seulement grimper la température pour les vêtements de sport, le linge de lit et les sous-vêtements, soit entre 40 et 60°.
Enfin, c’est encore mieux si vous les lavez à la main, pour les plus courageux et courageuses, notamment si vous avez de la dentelle. Et soit dit en passant, tous les pulls, pulls en coton compris, devraient être lavés à la main

Est-ce que mes vêtements risquent de rétrécir au lavage ?

Il peut arriver que votre vêtement rétrécisse, mais très légèrement pour les t-shirts, et pratiquement jamais pour les sweats et les vestes, du moins chez Coton Vert.

À quel rythme laver ses vêtements ?

Les laver le moins souvent possible ! Plus vous les lavez, plus vous les abîmez. En plus de ça, ce n’est pas top pour l’environnement. Pour espacer les lavages, certains vous conseilleront d’utiliser un désodorisant, mais les aérer à l’air frais fait très bien l’affaire (autant s’éviter d’acheter des tonnes de produits et faisons au plus simple 😉).
En règle générale :
• les sous-vêtements dès qu’ils ont été portés une fois ;
• les hauts, comme les chemises et t-shirts, au bout de 1 ou 2 portage car ils sont en contact direct avec la peau ;
• les pantalons, jupes, vestes et pulls beaucoup moins souvent (après les avoir portés 2 ou 3 fois). Et, cela pourrait vous surprendre, un jean se lave tous les… 6 mois ! Vous devez seulement bien l’aérer après l’avoir porté ;
• et une robe : l’aérer quelques heures.
Et parce que chez Coton Vert, notre dada c’est les vêtements en coton bio, lavez-les avec un programme coton et un essorage à moins de 1 000 tours par minute.

 

Et en cas de tache ?

Si votre tache est assez petite, pas besoin de laver le vêtement entièrement. Il suffit de cibler seulement la zone touchée car, au contraire, elle risquerait même de s’étendre.
Aussi tamponnez la tache avec un détachant naturel adapté. Mais – et je vous en conjure – ne frottez pas car vous risquez de casser les fibres du vêtement et jamais, au grand jamais, d’eau chaude car elle fixe la tache.
Quelques bonnes pratiques selon les taches :
•  du sang : à l’eau froide ;
•  du vin, du café, de l’herbe, du rouge à lèvres : au vinaigre blanc ;
•  du chocolat, de l’huile, du gras : du savon de Marseille.
N’hésitez pas à regarder sur la mine d’or qu’est Internet pour trouver solution à votre tache.

Faut-il laver ses vêtements sur l’envers ?

Eh oui, avant de les mettre en machine, je vous conseille de retourner tous vos vêtements pour ne pas abîmer les fibres. Et pour éviter tout accrochage, pensez à vider vos poches, fermer et boutonner les fermetures Eclair et laver séparément les soutien-gorge et autres vêtements avec des agrafes. Vous pouvez d’ailleurs vous équiper de 2 filets de lavage afin de séparer et protéger vos pièces délicates (collants, blouse à sequin, etc.) et ne pas perdre vos chaussettes !
Eh si par malheur, votre vêtement comporte une grosse tache alors lavez-le à l’endroit.

Comment conserver la couleur de mes vêtements ?

C’est très simple :
le noir se lave avec le noir, le blanc avec le blanc,
et les couleurs ensemble.

Quelle lessive adopter ?

Je ne peux que vous conseiller une lessive bio !
D’autant qu’aucune législation n’oblige les industriels du secteur à préciser la liste complète des ingrédients de leurs produits. On peut retrouver notamment du polyéthylène glycol (utilisé comme agent moussant et épaississant et non biodégradable), des agents de blanchiment ou azurants optiques (peu biodégradables et cancérigènes), des parfums de synthèse (allergènes), des tensioactifs dérivés du pétrole tels que le lauryl éther sulfate (irritant et dont l’extraction est polluante) ou encore de l’huile de palme (en partie responsable de la déforestation).
Bref, pas très propre pour une lessive…
Et si vous la faîtes maison, c’est encore mieux !
Si vous ne pouvez pas faire votre propre lessive (ou ne souhaitez pas hein, on ne juge pas !), comme le conseille l’ADEME, tournez-vous vers des lessives comportant le label :

  • Nature & Progrès : il assure l’absence de colorants, parfums artificiels et autres produits toxiques, et que la lessive soit à 99 % biodégradable.

  • Ecocert : celui-ci assure que la lessive contienne seulement des ingrédients issus de l’agriculture biologique, sans aucun dérivés de pétrole, colorants ou parfums artificiels.

  • Sustainable cleaning : ce label garantit que la lessive respecte l’environnement (le produit est efficace à faible dose et comporte moins d’emballages).

  • Ecolabel européen : enfin, celui-ci garantit l’absence de certains produits dangereux pour la santé et l’environnement et que la lessive soit efficace à faible dose.

Autre conseil : évitez les adoucissants car certains vêtements peuvent très mal réagir. À la place, ajoutez une bonne cuillère de bicarbonate de soude ou de vinaigre blanc. Certains sont team huiles essentielles, mais je ne vous le recommande car de 1) c’est cher pour une utilisation très brève et 2) elles viennent souvent de loin alors autant éviter d’exploser notre empreinte carbone seulement pour une machine à laver.

Comment déchiffrer les étiquettes ?

Maintenant, on attaque la partie la plus technique. Comment décrypter les étiquettes de nos vêtements sans que cela devienne un vrai casse-tête ?
Voici, entre autres, ce qu’il faut savoir :
•  si le symbole est barré, c’est que c’est interdit ;
•  les chiffres correspondent à la température maximale de lavage conseillé (si votre vêtement n’est pas très sale, vous pouvez le laver à une température plus basse) ;
•  si le symbole est une bassine avec une main, alors c’est lavage à la main ;
•  s’il y a une barre sous la bassine, il faut descendre le niveau d’essorage ; s’il y en a deux alors pas d’essorage ;
•  un carré correspond au mode de séchage et les points représentent l’intensité de chauffage.

Le sèche-linge, on garde ou pas ?

Mieux vaut l’oublier car il brûle et donc abîme les vêtements, et en termes d’économie d’énergie, c’est pas dingo. La seule exception peut s’appliquer pour le linge de maison et les sous-vêtements si ce n’est pas possible de les faire sécher autrement.
J’en profite pour vous dire de vite vite retirer votre linge humide du tambour après que le cycle soit terminé car cela favorise les plis, les mauvaises odeurs et les taches de rouille.

Comment sécher son linge ?

Hep on n’a pas terminé ! Prendre soin de son linge passe aussi par le séchage. Pour un t-shirt, étendez-le simplement sur une corde à linge ou sur un étendoir (ou bien un étendage ou encore un tancarville selon la région où vous vous trouvez 😉).
Par contre, pour les vêtements qui se froissent facilement, on les sèche sur des cintres, tandis que les tricots c’est à plat pour ne pas les étirer.Lors du séchage, évitez d’étendre vos vêtements de couleurs ou bien noirs au soleil car les UV abîment les pigments, préférez les sécher à l’ombre et sur l’envers. Par contre, les vêtements blancs, eux, en raffolent !

Et comment bien repasser ses vêtements ?

Pour ne pas accélérer l’usure des vêtements, préférer les repasser en plaçant un tissu fin entre le fer et le tissu.
Et jetez un œil aux symboles, maintenant que vous êtes calés en la matière, pour indiquer au fer à repasser l’intensité de la chaleur à adopter.

 

Comment éviter les plis ?

Si le repassage vous agace, arrêtez tout simplement de repasser ! Par contre, suspendez tout de suite vos vêtements après lavage pour éviter les plis.
Et passez au conseil suivant.

Comment bien ranger ses vêtements ?

Bien sûr que le rangement de vos vêtements a une incidence pardi ! Je vous invite à rester au moins 1h dans la même position et vous verrez 😉.
Le compte transitiongreen nous conseille d’opter pour des cintres en bois ou en velours. Ils évitent de déformer les vêtements au niveau des épaules et de former des marques liées aux épaules.
Pour ce qui est des mailles, ne les suspendez jamais pour ne pas les déformer, notamment au niveau de l’encolure. Et après le lavage, faites les sécher à plat.

Comment éviter les mites ?

N’hésitez pas à mettre de la lavande dans des petits pochons que vous glissés dans votre armoire pour éviter que ces petites bêtes fassent des trous dans vos vêtements.

Une autre astuce pour prendre soin de ses vêtements ?

Oui ! n’aspergez plus vos vêtements de parfum. L’alcool et d’autres composants peuvent abîmer les fibres.

Réparer ses vêtements ?

La durée de vie d’un vêtement passe aussi par un peu de rabibochage. Un petit trou ? Hop, un peu d’huile coude, une aiguille et du fil et on se lance. Pour les vêtements boulochés, ne coupez pas les bouloches au ciseau ! Passez plutôt délicatement un rasoir sur les zones boulochées.
Voilà mesdames et messieurs ! Entretenir ses vêtements revient finalement à appliquer le principe de la slow fashion. Certaines idées sont d’ailleurs évoquées dans ce prochain article pour s’habiller plus responsable.

Auteure de cet article : Hélène & Coton Vert